Santé

 

Axes de Coopération > Santé

 

 

 

Plusieurs problématiques ont été prises en compte dans la Coopération au niveau de la santé :

-          la prévention,

-          les soins

-          la maternité

 

Dans tous ces domaines, il est certain que les populations de Koulikoro étaient très démunies.

 

Koulikoro est chef lieu de région (Région de Koulikoro ou 2ème Région) et à ce titre un hôpital (nommé ici "Centre de référence") fonctionne, avec des moyens limités, avec des difficultés, mais avec une compétence certaine.

 

Il existait, aussi, et de longue date, des structures qui étaient gérées soit au niveau des entreprises (Huicoma) ou de l'administration (Institut Polytechnique Rural de Katibougou).

Un centre de santé communautaire (CSCom) fonctionne de façon efficace, depuis les années 80 dans le quartier de Kolebougou, à proximité des grandes unités industrielles de Koulikoro.

Cependant les moyens étaient insuffisants et les responsables de la ville, sollicités par la population des différents quartiers, ont demandé aux Comités de Jumelage européens d'apporter une aide à ces populations en la matière.

Deux maternités de quartier ont été construites :

-          à Koulikoro Bah en 1992, à laquelle s'est adjoint un dispensaire financé par la Coopération allemande ce qui forme un CSCom complet avec médecin et équipe soignante. L'ensemble de ce CSCom a été réhabilité par les Comités de Jumelage avec, en plus, un équipement pour l'échographie qui a fonctionné de 2008 à 2010.

 

 

 

CSCom et Maternité de Koulikoro Bah

 

-          A Koulikoro Centre en 2005, par la transformation de l'ancien marché colonial en une maternité fonctionnelle. Cette maternité est rattachée sur le plan médical au CSCom de Kolebougou qui en assure la gestion.

Maternité de Koulikoro Centre


Une aide est apportée ponctuellement au CSCom de Koulebougou pour en améliorer le fonctionnement (Chauffe eau solaire, réfrigérateur, ..)

 

Le Jumelage-Coopération est aussi partie prenante dans le fonctionnement du dispensaire scolaire de l'école du Plateau qui est ouvert non seulement aux élèves du site scolaire mais encore aux habitants du quartier.

 

La pharmacie scolaire de l'Ecole du Plateau

 

 Une nouvelle maternité est  en projet dans le quartier de Kayo.

 

 

Tout se tient : faire un forage dans un village permet à la population (notamment les femmes et les enfants) d'avoir accès à une eau propre pour la consommation, la cuisine mais aussi pour la vaisselle et la lessive, activités souvent réalisées aux abords de Koulikoro, dans les eaux douteuses du Niger où attraper la bilharziose*, est malheureusement chose courante.

Un enfant en mauvaise santé ne va pas à l'école. Une eau propre est un gage de bonne santé, un forage mis en place dans une école est source d'éducation à la santé.

 

 

Haut de page



Réagir