Le cyber du Jumelage

 

Projets en cours > Le cyber du Jumelage

 

En 2001, la Bibliothèque Alioune Bondin Beye est inaugurée dans l'enceinte de la Maison du Jumelage.

En 2009, le maire de Koulikoro décide d'en attribuer une partie à l'APEK (Agence pour le développement économique de Koulikoro. C'est dans ces locaux que s'installera la DED (DeuscheEntwicklungDienst = Agence Allemande pour le Développement).

Un cybercafé, un des rares de Koulikoro, est créé à l'initiative de la DED, qui prendra en charge l'abonnement aux connexions internet..

Le Comité de Jumelage, lors d'un séjour de Jeunes, met à disposition 6 ordinateurs permettant aux usagers, avec une participation modeste (500 F CFA la demi-heure, soit 0,75 €), de se "rendre sur la toile".

 

En 2011, la DED se retire de Koulikoro, les connexions ne sont plus payées à l'opérateur, les factures d'électricité du cyber restent en souffrance et le cyber ferme au grand dam des usagers fidélisés.

 

L'intérieur du Cyber en  novembre 2011

 

En 2013, les trois Comités, avec l'aval du maire de Koulikoro décident d'étudier la faisabilité de la relance du Cyber du Jumelage.

 

Ali, le gérant "d'avant" donne son accord pour reprendre la gestion. Les Comités de Bous et Quetigny prendront en charge les arriérés d'électricité.  Ali paiera les factures d'électricité et celles de l'abonnement au serveur et tirera son salaire de la fréquentation du cyber.

 

Il est certain que l'outil informatique fait défaut  à Koulikoro et nous ne doutons pas que les usagers reprendront vite le chemin du cyber.

 

Haut de page



Réagir