Comprendre la Coopération

 

 

Le Jumelage-Coopération Comprendre la coopération

 


"Quand les mots ne suffisent plus, quand les discours ne sont que la marque de notre impuissance, il faut laisser faire l'émotion et s'adresser aux cœurs des hommes".

Jean-Marc Dembele, maire de Koulikoro, juillet 1985.

 

L'idée de Jumelage qui permet de faire se rencontrer les habitants de deux villes est relativement courante ; elle a montré et montre, chaque jour, son intérêt dans la relation notamment entre les villes allemandes et françaises et c'est ainsi que le 50ème anniversaire du traité franco-allemand de l'Elysée a été célébré. Il en est tout autrement de la coopération.

 

Si le jumelage permet de vivre ensemble, la coopération permet de faire ensemble, d'avoir des axes de réalisations communes.

C'est cette combinaison jumelage-coopération que les trois villes de Quetigny et Koulikoro puis Bous ont choisi de mettre en œuvre : faire ensemble au profit des populations et surtout en direction des habitants de Koulikoro. A cette fin, il est indispensable de partir des problématiques posées, des difficultés rencontrées pour les résoudre, en prenant en compte les réalités quotidiennes souvent rudes, tout en respectant les atouts qui font la richesse et la spécificité de chaque culture.

La foire du dimanche à Koulikoro Bah

 

Coopérer ce n'est pas faire "à la place de " mais "faire avec…., pour…"

Coopérer c'est s’appuyer sur le passé, faire un pari sur l'avenir avec les moyens du présent. C'est la raison pour laquelle une petite structure ne peut mettre en place que des projets modestes, facilement maîtrisables avec les moyens dont elle dispose et qui permettent un suivi.

Ainsi les axes de la Coopération, que les acteurs du Jumelage ont choisis, touchent prioritairement les secteurs de l'éducation, de la santé, des microprojets féminins ou ceux liés aux activités rurales.

 

Une classe de l'école de Souban

 

Haut de page



Réagir