BP 12/01/11 Départ JB

 

Le Bien Public

Quetigny Départ d’un permanent du comité de jumelage

le 12/01/2011

 

 

Jean-Baptiste Durand entouré de Michel Bachelard, maire  et président du comité, et des deux vice-présidents  Annick Reboul et Moulay Jellal.  Photo B. C.

Jean-Baptiste Durand entouré de Michel Bachelard, maire et président du comité, et des deux vice-présidents Annick Reboul et Moulay Jellal. Photo B. C.

 

 

Une réception a eu lieu salle du Cromois en l’honneur de Jean-Baptiste Durand, permanent du comité de jumelage coopération de Quetigny, surnommé JB.

Ce passionné de l’Afrique a, durant cinq ans, œuvré au rapprochement entre les villes de Quetigny, Koulikoro (Mali) et Bous (Allemagne).

JB avait succédé à Stéphane Fournier qui, lui aussi, a volé de ses propres ailes afin de créer la SARL Fifala (artisanat et art ancien d’Afrique), installée à Couternon.

D’une grande rigueur

Michel Bachelard, maire de Quetigny et président du comité de jumelage, a retracé les qualités de Jean-Baptiste Durand qui a été recruté pour sa simplicité et ses talents, convenant parfaitement aux missions du comité de jumelage. Travaillant d’abord à mi-temps pour celui-ci et le complément au service culturel de la Ville, l’emploi du temps de JB s’est trouvé trop chargé, à tel point que, compte tenu des déplacements au Mali, il était employé, ces dernières années, à part entière au comité de jumelage. Faisant preuve d’une autonomie sans faille et d’une grande rigueur, il s’est rendu plus d’une vingtaine de fois à Koulikoro pour s’entretenir avec les hautes autorités locales, discuter sur les projets à conduire, les besoins et les priorités sur lesquelles Français et Allemands pouvaient apporter leur aide. Il a également accompagné les séjours des jeunes de Quetigny à Koulikoro et au pays dogon, mais aussi ceux des adultes. Il était la cheville ouvrière et l’interlocuteur du comité local dans l’organisation des manifestations, telles que les foires africaines, les réceptions des Maliens et des Allemands et s’occupait de tout ce qui touchait à la coordination.

« Depuis six mois, tu nous avais annoncé tes intentions de terminer ta mission, rêvant d’une vie plus familiale a souligné le maire. Nous tenons à te remercier pour ce que tu as fait pour le jumelage ». À son tour, Annick Reboul, vice-présidente du comité, a déclaré : « Tu as fait un sacré boulot. Nous savons que nous perdons quelqu’un de très humain et j’ai beaucoup appris au niveau des relations humaines avec l’Afrique… ».

 

 

Les amis du comité de jumelage de Quetigny sont venus rendre hommage à Jean-Baptiste  . Photo Bernard Cercley  Marie-Therese Cercley

Les amis du comité de jumelage de Quetigny sont venus rendre hommage à Jean-Baptiste . Photo Bernard Cercley  Marie-Therese Cercley



Réagir